L’Alyte

Visuel_Alyte_couleur

Où rechercher l’alyte ?

L’objectif de cette enquête est de prospecter les secteurs pour lequels nous n’avons pas de données d’alyte.
Ils sont matérialisés par des carrés blancs sur la carte de répartition de l’espèce (à consulter en cliquant ici).

Les secteurs prioritaires pour 2017 sur lesquels nous sommes à la recherche de l’alyte :

  • Alentours de Guéret
  • Ouest de Limoges, Plateau de Rochechouart, Monts de Châlus
  • Plateau de Millevaches
  • Mont Gargan, Montagne Limousine
  • Sud-Est Corrézien (Xaintrie, Vallée de la Dordogne)

Découvrir le Crapaud accoucheur (ou alyte)
Son nom scientifique : Alytes obstetricans
Son petit nom : Alyte

L’alyte est un petit crapaud couleur de sable très discret. Considéré comme commun, il est présent dans les trois départements du Limousin. Cette espèce est toutefois en déclin sur tout le nord de son aire de répartition ainsi que dans le Massif central. L’originalité de ce crapaud réside dans sa reproduction. Le mâle enroule les œufs fécondés autour de ses pattes et les protège jusqu’au moment où, les têtards s’étant suffisamment développés dans la gangue, il peut les libérer dans l’eau.

Comment le reconnaître ?

Il possède un  chant flûté caractéristique !

medaillon

Quelques particularités…

Alytes obstetricans_Hgenheim_GCaublot 56

Ce petit crapaud doit son nom à une particularité originale : chez le mâle, des cordons d’œufs peuvent-être attachés aux pattes arrières.

Carte d’identité :

  • 4.5 à 5.5 cm
  • pupille verticale en losange, iris doré
  • couleur gris-beige, parfois tacheté de vert ou de rouge brique

Ttard dAlytes obstetricans

Têtard

  • 5.5 à 9 cm : un têtard qui peut-être de grande taille
  •  couleur gris clair, museau busqué,
  • queue robuste, dotée de taches sombres et à l’aspect pailleté

 

Où le trouve-t-on ?

L’alyte fréquente les jardins, les parcs, les carrières, les prairies, les pelouses sèches, clairières et tourbières où l’on trouve des points d’eau (flaques, fontaines, lavoirs, mares…) et des cachettes (murets de pierre sèche, tas de sable, galeries de micromammifères, vides sous terrasse…).

Comment le trouver ?

Bien que l’adulte soit très discret, l’alyte est très facile à trouver : il suffit de l’écouter – entre mars et octobre – ou de chercher les têtards, très gros, dans les points d’eau mentionnés ci-dessus.

Pourquoi une enquête ?

L’alyte se raréfie-t-il chez nous ? Pour le savoir, nous avons besoin de votre aide pour le recenser. Vous pouvez nous transmettre vos observations via le questionnaire en ligne (ici) ou le site Faune-Limousin.


Nos prochains événements

Mai
22
mar
2018
14 h 00 min Initiation aux techniques d’inve... @ Station Universitaire du Limousin
Initiation aux techniques d’inve... @ Station Universitaire du Limousin
Mai 22 @ 14 h 00 min – Mai 25 @ 12 h 00 min
Le GMHL et la LPO Limousin s’associent à la SULIM pour la seconde année consécutive afin de proposer trois jours dédiés aux techniques d’inventaires des oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens. Tous les détails de cette
Mai
31
jeu
2018
14 h 00 min Formation acoustique chiroptère ... @ Charente-Maritime (17)
Formation acoustique chiroptère ... @ Charente-Maritime (17)
Mai 31 @ 14 h 00 min – Juin 3 @ 12 h 00 min
Date limite de réponse le 4 avril 2018 ATTENTION dernier rappel aux intéressés concernant la formation Acoustique Chiroptères Grand Ouest organisé par les associations de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie et qui se déroulera en Charente-Maritime du

J'observe, je transmets, je protège : www.faune-limousin.eu la base de données naturalistes en ligne.

Nos partenaires | Nous contacter | Espace presse | Mentions légales


Le GMHL bénéficie de l'aide de la Région dans le cadre du dispositif Emplois Associatifs       

logo ALPC     logo DREAL