Les Sérotules

Émissions sonores des « Sérotules » (ici Noctule commune) : Fréquence Quasi Constante et Alternance caractéristique

En hétérodyne (comparaison de fréquence en direct)

 

En expansion de temps (son ralenti 10 fois)

 

 

La Noctule commune, Nyctalus noctula

C’est l’une des plus grandes chauves-souris d’Europe qui présente de larges oreilles arrondies au sein desquelles se trouve un petit tragus court en forme de champignon ; la base des oreilles venant toucher la commissure des lèvres

En France, elle est présente partout (exceptée en Corse) mais de façon très hétérogène. En Limousin, elle porte mal son nom car elle est loin d’être commune. Elle est majoritairement contactée en Haute-Vienne autour de Limoges et parfois en Creuse mais très rarement en Corrèze.

C’est avant tout une espèce arboricole même si elle a su s’adapter aux constructions humaines. En été comme en hiver, elle va donc utiliser majoritairement les cavités naturelles creusées par les pics, la foudre, les tempêtes, etc. Certaines études montrent que la Noctule commune semble préférer les chênes en milieu forestier et les platanes en milieu urbain.

 

 

La Noctule de Leisler, Nyctalus leisleri

La Noctule de Leisler ressemble beaucoup à sa « cousine » la Noctule commune. Elle est cependant plus petite et son pelage est plus sombre car davantage brun que roux. Le contraste entre les colorations dorsale et ventrale est très peu marqué.

Si l’espèce est assez largement répandue en Europe elle est en revanche présente en effectifs souvent faibles. Les mentions de Noctules de Leisler sont assez rares en Limousin et l’espèce est davantage contactée en Corrèze que dans les deux autres départements. C’est une chauve-souris qui doit faire l’objet de davantage de recherche.

Les arbres constituent le gîte principal de cette espèce aussi bien en été qu’en hiver. Elles exploitent ainsi les loges de pics, les fentes provoquées par la foudre, les branches évidées, etc. Pour ses arbres gîtes, la Noctule de Leisler montre une préférence pour les essences feuillues et s’installe généralement en hauteur. La noctule préfère chasser dans les forêts caduques présentant une grande quantité de vieux arbres. Elle exploite également les rivières, les lacs et les étangs. Son pic d’activité de chasse se situe au crépuscule et il n’est pas rare de la voir pourchasser les essaims d’insectes qui s’accumulent autour des lampadaires.

 

La Grande Noctule, Nyctalus lasiopterus

La Grande Noctule est la plus grande chauve-souris d’Europe et également une des moins connues. Son pelage long et soyeux est de couleur brune à tendance roussâtre. Les mâles possèdent une crinière foncée particulièrement bien marquée. Ses ailes sont grandes et puissantes ce qui lui permet d’avoir une très grande capacité de vol, aussi bien en distance, en altitude qu’en vitesse.

Les gîtes utilisés par cette espèce (mâle et femelle) sont exclusivement arboricoles. Les études réalisées à ce jour en France ont mis en avant que les essences fréquentées étaient aussi bien des feuillus que des résineux, moyens à gros diamètre, vivant et mort.

Comme pour la plupart des espèces arboricoles, la présence d’un réseau d‘arbre-gîte est nécessaire pour la biologie de cette espèce. Par conséquent, la gestion sylvicole prenant en compte l’ensemble des espèces arboricoles est à encourager. De nombreuses découvertes restent à venir sur cette espèce forestière.

 

 

La Sérotine commune, Eptesicus serotinus

La Sérotine commune est une grande chauve-souris qui laisse à penser à une pipistrelle en beaucoup plus gros. Elle présente un pelage dorsal assez long et brun, contrastant peu avec le ventre, lequel est légèrement plus clair. Sa face est noire et son museau large et massif.

Eptesicus serotinus est présente sur toute l’Europe à l’exception du Nord du Royaume-Uni et des pays scandinaves. Elle est également notée absente du sud de la péninsule ibérique et du Maghreb. En Limousin, elle est présente dans les trois départements et est notée comme assez commune.

C’est une espèce anthropophile qui utilise la large gamme des micro-habitats disponibles au sein de nos bâtiments. Tout comme la nature des sites utilisés, les territoires de chasse sont nombreux pour cette espèce ubiquiste*. C’est une espèce qui chasse seule ou en groupe pouvant aller jusqu’à une vingtaine d’individus. Elle exploite les lisières des forêts en ne s’aventurant que très rarement dans le cœur des massifs, les prairies, les parcs et jardins des petites et grandes zones urbanisées, les vergers, les plans d’eau.

 

La Sérotine bicolore, Vespertilio murinus

La Sérotine bicolore est une chauve-souris de taille moyenne qui possède des ailes étroites adaptées au vol en altitude. Le pelage dorsal est typique : long, brun foncé se terminant par des pointes blanches argentées. Le ventre, beige à jaunâtre, se démarque bien du dos. La présence de poils jaunâtres autour des oreilles est également observée régulièrement chez les individus. Le museau est noir et les oreilles, plus courtes et plus larges aux tragus courts et arrondis, descendent quasiment à la commissure des lèvres. Le critère d’identification certain de cette espèce reste toutefois la couleur poivre et sel de son pelage et la confusion avec d’autres espèces est peu probable.

En France, les données restent sporadiques et l’espèce est notée plutôt rare. La Sérotine bicolore est une espèce relativement nouvelle pour le Limousin puisqu’elle n’apparaît dans la base de données qu’à partir des années 2000. La quasi-totalité des mentions est issue d’écoute au détecteur à ultrasons sur différentes parties de la région, les plus régulières étant dans la partie nord des gorges de la Dordogne en Corréze (vers Sérandon notamment). Ces mentions restent toutefois anecdotiques et l’espèce est notée rare en Limousin.

Elle est plutôt anthropophile, utilisant une multitude de gîtes au sein des maisons pour constituer la colonie de mise bas (coffrage de volets roulants, dans l’isolation sous la toiture, bardage, etc.). Une des particularités de l’espèce est l’existence de colonies de mâles durant l’estivage, lesquelles sont souvent plus importantes que les colonies de mise bas (jusqu’à 300 individus). Il est noté que les femelles donnent régulièrement naissance à des jumeaux, plus rarement des triplés. De ce fait, la colonie peut rapidement grossir en quelques années jusqu’à atteindre un seuil au-delà duquel elle se fragmente en plusieurs petites colonies satellites. Les sites d’hibernation connus sont  cavernicoles et anthropiques ; l’espèce ayant une forte tolérance au froid.

La Sérotine bicolore chasse majoritairement au-dessus des plans d’eau calmes et des espaces ouverts en poursuivant les essaims d’insectes. On la note également en chasse autour des éclairages urbains. C’est une espèce migratrice.


Évènements à venir

Juil
18
lun
2022
20 h 00 min Animation Trame Nocturne sur les... @ Gymnase Roger Couderc
Animation Trame Nocturne sur les... @ Gymnase Roger Couderc
Juil 18 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Venez découvrir le monde incroyable des Chauves-souris, ces êtres volants capables de se déplacer dans la nuit ! Une présentation sur les Chauves-souris et une balade nocturne guidée par un naturaliste du Groupe Mammalogique et
Août
23
mar
2022
19 h 15 min Animation Trame Nocturne sur les... @ Centre Nature La Loutre
Animation Trame Nocturne sur les... @ Centre Nature La Loutre
Août 23 @ 19 h 15 min – 21 h 00 min
Venez découvrir le monde incroyable des Chauves-souris, ces êtres volants capables de se déplacer dans la nuit ! Une présentation sur les Chauves-souris et une balade nocturne guidée par un naturaliste du Groupe Mammalogique et
20 h 30 min Nuit de la chauve-souris au Gouf... @ Gouffre de la Fage
Nuit de la chauve-souris au Gouf... @ Gouffre de la Fage
Août 23 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min
Venez découvrir la vie extraordinaire de ces mammifères nocturnes volants que sont les chiroptères !!! Au moment du crépuscule, des milliers de chauves-souris s’envolent du gouffre pour partir chasser les insectes. Tout en observant et
Août
26
ven
2022
19 h 15 min Animation Trame Nocturne sur les... @ Salle Simone Signoret
Animation Trame Nocturne sur les... @ Salle Simone Signoret
Août 26 @ 19 h 15 min – 21 h 00 min
Venez découvrir le monde incroyable des Chauves-souris, ces êtres volants capables de se déplacer dans la nuit ! Une présentation sur les Chauves-souris et une balade nocturne guidée par un naturaliste du Groupe Mammalogique et
20 h 30 min Nuit de la chauve-souris à la ré...
Nuit de la chauve-souris à la ré...
Août 26 @ 20 h 30 min – 23 h 00 min
Venez découvrir les mœurs étonnantes des seuls mammifères capables de voler. Balade guidée par un naturaliste du Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin (GMHL).
Sep
2
ven
2022
21 h 00 min Animation Trame Nocturne sur les... @ Veyrinas
Animation Trame Nocturne sur les... @ Veyrinas
Sep 2 @ 21 h 00 min – 22 h 00 min
Venez découvrir le monde incroyable des Chauves-souris, ces êtres volants capables de se déplacer dans la nuit ! Une présentation sur les Chauves-souris et une balade nocturne guidée par un naturaliste du Groupe Mammalogique et

Et sur Facebook ?

J'observe, je transmets, je protège : www.faune-limousin.eu la base de données naturalistes en ligne.

Nos partenaires | Nous contacter | Espace presse | Mentions légales


Le GMHL bénéficie de l'aide de la Région dans le cadre du dispositif Emplois Associatifs       

logo ALPC     logo DREAL