Cohabiter avec les chauves souris

Les Chauves-souris, des colocataires plus ou moins difficiles

 

Vous hébergez des chauves-souris dans votre toiture ou votre cave ? Quelle chance ! Nous dirons-vous… mais cet enthousiasme n’est pas toujours partagé. Alors comment faire pour vivre en bonne intelligence avec ces petits mammifères parfois tapageurs ?

 

En Médiation Faune Sauvage, chaque cas est unique. Toutefois, il faut savoir que :

– Les chauves-souris sont toutes protégées par la loi française. En conséquence, les détruire ou leur porter un quelconque préjudice est absolument illégal. Vous avez peut-être l’impression que la nature grouille de ces animaux, mais c’est faux ! Ces espèces sont menacées – par les modifications de leur habitat, les pollutions… – et ont besoin d’une réelle protection. Le GMHL est là pour vous apporter des conseils, en aucun cas pour venir déplacer des animaux.

– Les chauves-souris sont en général présentes une partie de l’année seulement. Dans les parties chaudes de la maison, elles sont rassemblées d’avril à septembre dans le cas de colonies de reproduction (de quelques individus à plusieurs dizaines). Dans les parties plus froides, comme les caves fraîches et humides, elles viendront passer l’hiver. Il existe des exceptions, mais ces animaux sont en général absents de vote habitation à l’une ou l’autre période de l’année. Ces moments d’absence sont alors parfaits pour réaliser les aménagements !

– Il est souvent plus aisé d’aménager son habitation pour cohabiter que de tenter d’en boucher les accès. Une pipistrelle (petite espèce d’un pouce de long) peut se faufiler dans des trous à peine plus grands qu’un centimètre… Dans ces conditions, on comprend pourquoi il vaut mieux aménager dans le but de conserver les animaux que de tenter de leur barrer l’accès!

 

Vous trouverez différentes fiches techniques en cliquant sur les liens qui vous concernent ci-dessous :

 

– Cohabiter avec les chauves-souris : généralités

– Des chauves-souris sont présentes dans ma cave

– Des chauves-souris dans un volet roulant

– Des chauves-souris derrière un volet

– Je réalise (ou je vais réaliser) des travaux et j’ai trouvé une colonie de chauves-souris

– Des chauves-souris sont présentes dans ma toiture mais invisibles

– Je trouve du guano en quantité dans mes combles ou mon garage

J’ai du guano sur les murs ou la terrasse

– J’ai trouvé une chauve souris blessée ou un bébé chauve-souris (à venir)

 

Chacune de ces fiches présente un problème particulier et un ou plusieurs exemples d’aménagements à réaliser. Ces solutions sont parfois très simples, parfois plus compliquées. En cas de questionnement, le médiateur faune sauvage du GMHL est à votre écoute. N’hésitez pas à le contacter !

 

Si vous avez réalisé un aménagement, donnez-nous vos retours (qu’il ait fonctionné ou non), cela nous permettra de mieux conseiller les personnes qui nous appellent.

 

Demandez notre plaquette !

 

 

Des chauves-souris dans la maison, une galère ?

Si dans certains (rares) cas, les chauves-souris peuvent effectivement causer des troubles importants, la très grande majorité des problèmes de cohabitations sont dus à la méconnaissance de ces animaux et aux rumeurs qui les poursuivent :

– Les chauves-souris sucent-elle le sang ? Non, en France métropolitaine, les chauves-souris sont pour l’essentiel insectivores. Les vampires sont uniquement présents en Amérique centrale et du Sud.

– Une chauve-souris est entrée dans la pièce : elle va s’accrocher à mes cheveux ! Pas du tout, le radar de la chauve-souris lui permet de détecter des fils presqu’aussi fins qu’un cheveu ! Par contre, en essayant de la faire partir à grand coups de moulinet du bras, il y a de fortes chances que l’animal finisse par atterrir au mauvais endroit. Si une chauve-souris est entrée chez vous, ouvrez grand la fenêtre par laquelle elle est passée, fermez la (ou les) porte(s) de la pièce où elle se trouve, éteignez la lumière et sortez (ou restez, sans bouger, pour ne pas l’effrayer). Au bout de quelques temps, une fois remise de ses émotions de se retrouver dans un endroit confiné, elle trouvera la sortie par elle-même.

– Les crottes de chauve-souris donnent des maladies. Absolument pas en Europe ! Le guano (= crottes des chauves-souris) est un excellent engrais – vendu parfois assez cher (aux alentours de 10€ le kg) – qui fera resplendir vos plates-bandes. Une manière bien à elles de payer le loyer : posez une bâche sous la colonie et le tour est joué !

 

Les chauves-souris sont un excellent insecticide naturel, tellement efficace que des immeubles leur ont été dédiés dans certains campus de Floride, où elles servent à lutter contre les myriades de moustiques issus des marais environnants… et ça marche!

 

Quelques liens utiles :

– le site de l’université de Floride et de leurs « granges à chauves-souris » (en anglais) :http://www.flmnh.ufl.edu/bats/facts.htm


Nos prochains événements

Déc
10
ven
2021
20 h 00 min Ciné Simou @ Salle des fêtes
Ciné Simou @ Salle des fêtes
Déc 10 @ 20 h 00 min – 23 h 00 min
Gratuit, sans inscription, pass-sanitaire obligatoire Animation familiale pour enfants et adultes Projection de trois courts-métrages réalisés en Nouvelle-Aquitaine sur le Sonneur à ventre jaune, suivie d’un quiz sur les amphibiens et d’une discussion autour de
Jan
21
ven
2022
20 h 30 min Ciné Simou @ Centre culturel Jacques Prévert
Ciné Simou @ Centre culturel Jacques Prévert
Jan 21 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min
Gratuit, sans inscription, pass-sanitaire obligatoire Animation familiale pour enfants et adultes Projection de trois courts-métrages réalisés en Nouvelle-Aquitaine sur le Sonneur à ventre jaune, suivie d’un quiz sur les amphibiens et d’une discussion autour de

J'observe, je transmets, je protège : www.faune-limousin.eu la base de données naturalistes en ligne.

Nos partenaires | Nous contacter | Espace presse | Mentions légales


Le GMHL bénéficie de l'aide de la Région dans le cadre du dispositif Emplois Associatifs       

logo ALPC     logo DREAL