Sonneur à ventre jaune

Crapaud
Crédit photo : M.Gikas

 

Le Sonneur à ventre jaune est intégralement protégé en France depuis 1976 et en Europe depuis 1979 (Convention de Berne). L’Europe et la France travaillent ensemble pour conserver cette espèce au travers d’outils comme la Directive Habitats-Faune-Flore de 1992 et de Plans Nationaux d’Actions. Le GMHL anime le Plan Régional d’Actions pour le Sonneur à ventre jaune à l’échelle du Limousin, en collaboration avec la DREAL Limousin.

 

Le Sonneur à ventre jaune, une espèce remarquable

Le Sonneur à ventre jaune ou simou en occitan, est un petit crapaud d’environ 5 cm facilement identifiable. Un ventre jaune marbré de taches bleu-ardoise ou noires, une pupille en forme de cœur et des pieds entièrement palmés qui lui ont également valu le nom de Sonneur à pied épais. La peau de son dos est marron foncé à gris clair souvent en harmonie avec la couleur du substrat, ce qui lui permet de se dissimuler facilement au regard.

 

(Vidéo réalisée en Haute-Vienne à l’occasion d’un inventaire – G. Caublot – GMHL)

Le Limousin, terre du Sonneur à ventre jaune

Les dernières grosses populations de l’ouest de l’Europe

Le Limousin appartient encore aux quelques régions de France où l’espèce est bien présente. Il est assez commun sur toute la façade ouest de la région, le nord de la Creuse et le sud de la Corrèze. On le retrouve également dans l’est de la Creuse au niveau de la vallée de la Tardes et du Cher. Elle évite les zones au-dessus de 450m d’altitude d’où son absence des Monts d’Ambazac et du plateau de Millevaches et de ses contreforts. Pionnier des micro-habitats aquatiques, le sonneur affectionne les petites pièces d’eau temporaires. Il recherche des milieux peu profonds, bien ensoleillés, dépourvus de poissons et d’autres amphibiens. On le retrouve ainsi dans les ornières des chemins, les mares forestières ou les petites mares de prairies, les fossés de bords de routes, les lavoirs, les carrières, les zones humides, etc. La qualité de son habitat environnant est également très importante ; bois, forêts, prairies, haies sont les milieux qu’il utilise au cours de sa phase terrestre, pour se déplacer et hiberner.

Pays de l’eau, de l’arbre…et du sonneur

De par son réseau hydrogéographique dense, depuis les zones de sources jusque dans les zones de plaine, le Limousin est une région favorable à cette espèce liée originellement aux cours d’eau. Lorsque les rivières n’étaient pas encore calibrées ou aménagées par l’Homme, le sonneur utilisait les petites pièces d’eau plus ou moins connectées au lit en fonction du niveau d’eau. Il trouvait ainsi dans ces vasques des sites de reproduction idéaux. Aujourd’hui, ces sites ont quasiment disparus mais l’espèce a réussi à s’adapter dans certains secteurs propices. C’est pourquoi on le retrouve généralement non loin des cours d’eau. La densité du réseau hydrographique, du couvert forestier et la présence d’une agriculture pastorale paysanne sont les clés du maintien du Sonneur à ventre jaune en Limousin.

Commun mais… menacé

Depuis le début du XXème siècle l’espèce traverse une période de fort déclin dans l’ouest de l’Europe. Disparu de certaines régions de France et même de certains pays d’Europe, le Sonneur à ventre jaune est aujourd’hui considéré en danger d’extinction à l’échelle mondiale. La régression alarmante du sonneur est due à la combinaison de nombreux facteurs en majorité d’origine humaine. Quelles menaces ?

  • La disparition des sites de reproduction par le drainage des zones humides, le comblement des mouillères, le remblai des chemins, la fermeture des zones humides et la disparition des petites mares. L’artificialisation des cours d’eau et notamment la perturbation du régime naturel des crues, ne permet plus à l’espèce de se reproduire dans son habitat originel ;
  • La destruction de son habitat terrestre et disparition du maillage bocager lequel est à la fois un corridor de dispersion indispensable et une zone d’hivernage de prédilection ;
  • L’utilisation de produits phytosanitaires et autres substances chimiques dans l’environnement est encore malheureusement trop fréquente. Les Amphibiens sont particulièrement sensibles à cette pollution compte tenu de leurs mœurs aquatiques ;
  • La présence d’espèces introduites, comme la Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus, qui entre en compétition avec le sonneur sur les sites de reproduction et prédate les larves ;
  • Le dérèglement climatique entraîne une modification des périodes favorables à l’espèce et un changement du régime pluviométrique ; deux facteurs importants pour le sonneur étant donné le caractère temporaire des milieux qu’il utilise.

 

Le GMHL et le Plan Régional d’Actions Sonneur à ventre jaune

Le GMHL anime le Plan Régional d’Actions pour le Sonneur à ventre jaune à l’échelle du Limousin, en collaboration avec la DREAL Limousin.

 

En savoir plus

> Plan Régional d’Action Sonneur à ventre jaune – Limousin 2011-2015
> Plan National d’Actions en faveur du Sonneur_ventre_jaune_2011-2015

> le site de l’Office National des Forêt, animateur national du PNA Sonneur


Nos prochains événements

Mar
7
mer
2018
18 h 00 min Soirée Pelotes @ Pôle Nature Limousin
Soirée Pelotes @ Pôle Nature Limousin
Mar 7 @ 18 h 00 min – 20 h 30 min
Venez découvrir les rongeurs et insectivores de notre territoire par le biais de la dissection de pelotes de réjection de Chouette effraie. Une manière simple et ludique de découvrir un monde méconnu et de participer
Mar
17
sam
2018
Journée entière Initiation à l’utilisation d’un ...
Initiation à l’utilisation d’un ...
Mar 17 Journée entière
Le GMHL propose une journée d’initiation à l’utilisation d’un  piège photographique à destination de ses bénévoles et adhérents. Nous aborderons durant cette journée plusieurs thématiques : la réglementation, le fonctionnement d’un piège photographique, la pose
Avr
13
ven
2018
19 h 00 min Formation sur les amphibiens du ...
Formation sur les amphibiens du ...
Avr 13 @ 19 h 00 min
Le GMHL propose une soirée de formation à l’identification des amphibiens à destination de ses bénévoles et adhérents. Une présentation rapide en salle suivie d’une visite de terrain dans la lande de Puycheny (Saint-Hilaire-les-Places &

J'observe, je transmets, je protège : www.faune-limousin.eu la base de données naturalistes en ligne.

Nos partenaires | Nous contacter | Espace presse | Mentions légales


Le GMHL bénéficie de l'aide de la Région dans le cadre du dispositif Emplois Associatifs       

logo ALPC     logo DREAL